Lommore – 62

/ !\ Attention : Toute ressemblance d’un élément ou évènement cité dans cette propa avec la biographie réelle de Lommore serait purement fortuite. Merci de votre compréhension.
Je tiens également à remercier TomTom, sans qui cette découverte n’aurait pu être possible.


« Nous on vient du Nord de la France.
Beaucoup disent qu’on a pas eu d’chance.
Le bonheur a changé d’bord.
Alors t’étonne pas qu’on est hardcore. »

Lommore est un jeune artiste engagé, s’inscrivant pleinement dans une culture hip-hop contemporaine tout en revendiquant son attachement profond à ses racines et à son histoire régionale. Il cherche avant tout à faire passer ses idées à travers sa musique, espérant ainsi toucher les jeunes générations sur les problèmes et les difficultés rencontrées dans un milieu défavorisé. Néanmoins, il véhicule un message d’espoir, notamment à travers son clip, où chacun peut rencontrer le succès, l’argent, les femmes si il le désire.

Né en 1981 à Bully Les Mines, c’est dans la région de Hénin-Beaumont que le petit Lommore vit une enfance quelque peu difficile. Chahuté par ses camardes pour sa trop grande sensibilité, il se réfugie dans un monde imaginaire où il écrit ses premiers vers. Ce n’est pas avec ses cinq frères et sœurs que sa mère Bernadette, qui sombre peu à peu dans l’addiction, peut trouver le courage et la force de consoler le petit. Qu’à cela ne tienne, Lommore se prend en main, malgré les échecs scolaires cuisants qui se succèdent., et décide d’affronter courageusement l’environnement difficile qu’il côtoie chaque jour. C’est en entrant à l’US RUCH football club de Carvin que Lommore commence vraiment à s’intégrer. Quelques balayettes, jeux du foulard, et boulettes de papiers salivées plus tard, il se rapproche peu à peu de ses camarades de jeu Thierry et Didier, qui le suivront dans son entreprise créative, car Lommore aspire avant tout à une carrière artistique, admirant avec ferveur le parcours de ses idoles Joey Starr, 2Pac et Benny B.
Parallèlement à ces activités, il se rend en cachette à la MJC de Noeux Les Mines et y rencontre Philippe Boxis, un éducateur spécialisé qui le mènera dans le droit chemin en canalisant son énergie et son agressivité par le biais de la musique. C’est une révélation pour Lommore. Grâce à la générosité, et à la patience de Philippe, Lommore compose ses premiers titres à l’aide du matériel généreusement mis à disposition par la mairie. À ce jour, les ambitions de Lommore prennent de l’ampleur, et grâce au concours de la région et à de nombreux intervenants touchés par la justesse de ses textes, il peut enfin se lancer sérieusement dans l’aventure en réalisant son premier clip, ainsi qu’un site internet afin de pouvoir partager sa musique avec le monde entier.

C’est donc grâce à l’ingéniosité de Philippe Boxis, et à l’aide de toute une région que la réalisation de ce clip a pu être possible. En effet, pour les séquences de voitures de sport, c’est avec la généreuse contribution du propriétaire du Tremplin (fameuse Discothèque de Noeux Les Mines) que ces tournages ont pu être possible. Malheureusement, quelques déconvenues ont fait que les voitures n’étaient plus dans leur état d’origine lorsque l’équipe voulu les rendre à son propriétaire. Lommore nous raconte :

« Bah ouais, c’est c’gros baltrinque de Thierry là. Il est parti faire un rally sur l’parking de Leclerc, et pis v’là quoi. J’lui dis « Nan fais pas ta teuhpu, c’pas à nous la caisse ! », mais il a écouté keud’. Pis v’là quoi, rayures et tout l’bazar. Sérieux, ça m’vénère. »

Mais le hasard fait bien les chose, puisque les séquences de « bagarre » sont en fait bien réelles.

« L’gars du Tremplin y s’est ramené, pis quand il a téma ses caisses, v’là qui nous lâche ses putains d’gorilles. Alors, tu vois on s’laisse pas faire, on s’fight. Mais Phil (NdB : Philippe Boxis, réalisateur du clip) a eu c’te putain d’bonne idée d’laisser tourner la caméra. Du coup, bah ça nous a fait une putain d’séquence pour le clip. Ça fait trop vrai, t’as vu ? »

Par ailleurs, Lommore voulait avant tout faire figurer dans ce clip des hauts lieux symboliques de sa région, qu’ils soient chargés en mémoire (le mémorial de Vimy, les cimetières canadiens) ou symptomatiques d’une représentation forte en symboles (les corons, le terril d’Harnes).

« J’voulais vraiment qu’les gens y voient que les jeunes y savent c’que c’est qu’la mémoire et tout, tu vois. Alors j’ai voulu qu’on fasse l’clip dans tous ces endroits, parce que c’est fort en symboles et tout. »

N’oubliant pas non plus les codes de ses aînés, Lommore voulait montrer également cette image de réussite que véhiculent les rappeurs américains.

« Pour les filles, bon, ce sont les sœurs à Didier, parce que les autres elles voulaient pas, ces teuhpus. Et encore, on a dû leur dire que c’était pour qu’elles passent à M6, sinon elles voulaient pas non plus, samayr ! Mais bon, c’est grâce au mec du Tremplin qu’on a pu tourner tous les moments avec la limousine et tout, mais on en avait pas beaucoup, alors on a surtout utiliser les moments où j’étais dans la MJC, genre j’enregistre la chanson. »

Enfin, comme le clip a été réalisé afin d’illustrer le morceau s’intitulant « 62 », Philippe Boxis a eu l’excellente idée de créer tout une charte graphique autour des chiffres du Pas-De-Calais. C’est ainsi qu’on les retrouvera subtilement tout au long du clip apparaissant sur les t-shirts, dans les mouvements de doigts, et même un ingénieux maquillage !
Ce clip est donc une grande leçon de mise en scène et de montage pour les amateurs du genre. En mêlant intelligemment fond et forme, Lommore nous gratifie donc d’un des titres les plus engagées que notre région ait jamais porté. Un artiste prometteur, à suivre de très près.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s