Infernal Affairs

Si je vous dis Asie, vous allez me répondre en toute logique manga, sushi, kimono, art martial et technologie. Certes, il y a du vrai, mais pas seulement. Outre les domaines cités où l’Asie excelle, il existe une autre facette de l’Asie moins connue du grand public mais qui tire bien son épingle du jeu.

Le cinéma asiatique, depuis quelques années, produit d’excellentes œuvres et ce, dans tous les domaines. Du génialissime «The Host» (2006, sud coréen) qui a insufflé un vent de fraîcheur sur le genre de la science fiction en passant par les films d’arts martiaux d’un esthétisme poussé à l’extrême (Tigre et Dragon en 2000), d’horreur (The Ring en 2003) ou bien des œuvres déjantées (Battle Royale en 2001), c’est une pléiade de films qui nous arrive, pour notre plus grand bonheur.

Toutefois, attardons nous sur un film d’action sorti en 2004, en France, et deux ans plus tôt à Hong Kong, il s’agit de « Infernal Affairs ». L’histoire est assez simple mais originale.
D’un côté, nous avons un officier de police du nom de Yan (joué par Tony Leung Chiu-wai) qui a infiltré il y a plusieurs années les triades. Fatigué de jouer la taupe, il souhaite arrêter son actuelle infiltration.
De l’autre côté, c’est Ming (joué par Andy Lau) qui fait parti des triades et qui a infiltré le corps de la police en devenant inspecteur. Au bout d’un certain temps, le chef de la triade, Sam, et un commissaire de police Wong (seul homme à connaître le dossier et la véritable identité de Yan) se rendent compte qu’ils ont chacun affaire à une taupe. C’est alors à qui attrapera la taupe de l’autre en premier.

Bourré de rebondissements, ce film met en scène une vision du mal et du bien qui n’est pas manichéenne. Les personnages principaux, magistralement interprétés, sont attachants et évoluent durant le film. D’ailleurs, ce film a reçu de nombreux prix et récompenses (meilleur scénario, meilleurs acteurs, meilleur réalisateur).

L’histoire vous dit peut-être quelque chose, en effet, en 2006, les américains se sont empressés de faire un remake du film sous le nom de « The Departed » ou les infiltrés dans notre langue.

https://i1.wp.com/a.giscos.free.fr/cinema/I/InfernalAffairs/Affiche.jpg

Tentative de trailer échouée en-dessous. La bande annonce ici

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s