Dax Riders

Proposé par Asphalte

HNR, le blog qui assume ses choix, musicaux, cinématographiques, artistiques pour le meilleur et pour le rire. Aujourd’hui, je vais faire appel à mes souvenirs d’adolescent, souvenirs marqués comme tout bon adolescent qui se respecte par la musique. Loin de moi l’idée de vous faire découvrir un groupe de musique exceptionnel qui déchaîne les foules lors des concerts. Non, aucunement. D’ailleurs, plus personne (ou presque) ne se souvient de ce groupe tombé dans l’oubli, nommé Dax Riders.

Pour preuve :
Betty – 4437
« Il me semble avoir déjà vu le clip et entendu cette chanson. Est-ce une reprise? En tout cas ça fait très années 80. Pas mon style mais pas dégueu bien que la voix du chanteur est un peu agaçante mais ça se laisse écouter. Mais je n’achèterai pas l’album. En ce qui concerne le clip et bien rien d’extraordinaire, ils jouent sur l’autodérision pour le capital sympathie je présume mais sans vraiment se mouiller je trouve. Un clip sans plus d’originalité j’ai pas fais Whouaouh comme les crêpes ^^ J’espère que mon avis t’aura servi en tout cas ^^ Bonne soirée »

Ou encore,
Blod – 37017
« Est-ce que c’était un piège pour m’obliger à le regarder et…? Et je sais pas quoi en fait, j’ai oublié ce que je disais. C’est horrible je l’ai dans la tête, je vais faire des cauchemars. »

Bref, Dax Riders est un groupe qui a sorti 3 albums, vers la fin des années 90 et le début des années 2000. C’est de l’électro qui surfe sur la récente vague « French Touch » de l’époque. Le titre le plus connu est sans nul doute « People », chanson qui a même servi de générique au célébrissime manga escaflowne en Allemagne. Pour information, le nom du groupe provient des petites motos de Honda des années 80, motos qu’ils utiliseront dans un autre de leur clip avec de jolies femmes dedans « Set Me Free ».

Si tu es curieux, tu as déjà été sur Deezer afin d’écouter People. Mais j’ai mieux à te proposer, leur clip. Au premier abord, cela ressemble à un banal clip vaguement humoristique comme le souligne à juste titre Betty mais si la simplification est biblique, le diable se cache dans les détails.

Alors, je n’irai pas par quatre chemins soit tu as une culture cinématographique, soit tu n’en as pas (et pour information, je n’en ai pas). En effet, le clip est truffé de références cinématographiques dont la plus évidente est celle de The Big Lebowski, fameuse scène du bowling avec Jésus qui sort un «i’m going to fuck you in the ass, Saturday. » . Un ami m’a montré d’autres références mais comme je n’ai aucune culture, je ne les ai pas retenues.

C’est à ce moment précis que vous intervenez et que vous aller m’aider à trouver les autres références dans ce magnifique clip qui rend hommage au septième art. En effet, j’aimerai briller en société et ainsi faire passer ce groupe méconnu à la postérité.

Merci infiniment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s