Politiquement incorrect

Bonjour,

Au travail, s’il y a bien une chose essentielle, c’est la déconne. Pouvoir se fendre la gueule dans un travail est un énorme avantage et permet de passer le cap difficile comme l’arrivée d’une nouvelle collègue, vieille, moche avec 5 balais dans le cul. Cependant, il y a bien une chose qui sublime la franche déconne, c’est de mettre mal à l’aise ses collègues. Pour ce faire, diverses méthodes ont fait leurs preuves, des plus originales aux plus mesquines (je vous les dévoilerais peut être un jour), la clé de la réussite passent très souvent par la solidarité des bourreaux qui charrient la victime. En l’occurrence, la victime fut ma nouvelle collègue. Toutefois, au travail, nous sommes raffinés, nous arrivons à mettre mal à l’aise la victime tout en se fendant la gueule, c’est un peu comme le second effet Kiss Kool, deux fois plus de bonheurs.

Maintenant que j’ai capté ton attention, il est temps que je te dévoile l’arme secrète pour faire démissionner une collègue : raconter des blagues racistes et antisémites. L’effet est décuplé lorsque tu travailles dans une mairie communiste (pourritures communistes), la victime ne s’y attend pas, surtout lorsque 4 personnes enchaînent les blagues de mauvais goût, c’est politiquement incorrect. J’adore.

Pour te faire partager ce pur moment de bonheur, voici un échantillon des blagues que j’ai notées.

1-Une petite fille dans un camp de concentration porte de lourdes bûches. Un officier SS passe dans les rangs et regarde cette petite fille qui est toute gentille.
Officier : Bonjour ma petite, tu es bien mignonne dis moi. Quel âge as-tu ?
Petite fille : Je vais avoir 10 ans demain.
Officier : Ah non, je ne pense pas.

2-Quel est l’hôtel le plus côté au monde ?
Auschwitz 3 millions d’étoiles

3-Pourquoi les juifs ont-ils un grand nez ?
Parce que l’air est gratuit.

4-Qu’est-ce qu’un arabe dans la Seine ?
De la pollution.

5- Qu’est-ce que tous les arabes dans la mer ?
La solution.

Je vous assure que voir la tête de ma collègue se décomposer, puis tenter de rire (jaune pour le coup) pour ne pas être mis à l’écart était un bonheur extrême. Pour information, la personne qui a raconté la blague sur la petite fille dans le camp de concentration est la chargée de mission sur la semaine de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. N’ayez crainte, vos impôts sont bien dépensés et ce sont des personnes compétentes qui se chargent de la nation. Souriez.

Et vous, quelles sont vos blagues les plus inavouables, celles que vous n’osez pas raconter à vos collègues ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s