Vous n’avez rien compris à Karachi ?

Pas de souci !

Premièrement, l’attentat : A Karachi, Pakistan, il y a eu un attentat-suicide le 8 mai 2002. Il a fait 14 morts dont 11 français qui bossaient pour la Direction des constructions navales. Ils se trouvaient dans un bus et c’est un faux taxi qui s’est précipité dessus pour tout faire sauter.
Au lendemain du « 11 septembre », tout le monde pensait à Al-Qaida. Même Ben Laden avait fait une déclaration pour dire que l’attentat était super classe. Mais au fur et à mesure que l’enquête avance, on se rend compte qu’on passe de « C’est Al-Qaida les coupables ! Encore un coup de Ben Laden ! » à « Putain, en fait, c’est Balladur qui est dans le coup ! »

https://i2.wp.com/lh4.ggpht.com/_EBEigUAexRc/TCXo3fBFPcI/AAAAAAAAGfQ/XXAu933r8GY/attentat-mai-2002-karachi-photo-afp.jpg

Avant d’entamer le paragraphe suivant, si vous ne savez pas ce qu’est une société offshore, je vous conseille ce site où c’est tout bien expliqué.

Balladur et son copain Sarkozy donnent leur accord pour la création de deux sociétés offshores.
– La Direction des constructions navales se charge de créer les sociétés.
Les sociétés en question filent de la thune à des intermédiaires qui vont magouiller pour que le Pakistan, l’Arabie Saoudite ou encore Taïwan signe bien les contrats d’achat d’armement.
– Ensuite, les contrats sont signés. Le fric repart dans les sociétés offshores.
– Enfin, y’a des magouilles avec des rétro-commissions. Les rétro-commissions, c’est tout un tas de pognons qui est réinjecté dans le circuit français, mais surtout dans le circuit des financements de campagnes électorales.

Trois possibilités : le fric a servi soit à Balladur, soit à Chirac, soit aux deux. Mais vu comment Balladur s’en prend plein la gueule et vu les accusations qui pointent bien du doigt Sarkozy qui était en charge du budget avec son super copain à double-menton, je dirai que ça pue pour le grand-tout–mou.

https://i2.wp.com/lh3.ggpht.com/_EBEigUAexRc/TCW31RYsQcI/AAAAAAAAGeU/g2rXWxKiWJY/karachi.jpg

Et en gros, les intermédiaires, ils ont arrêté de toucher leurs thunes. Ca ne leur a pas plu et pour faire comprendre que c’est mal de jouer avec leurs couilles, ils ont fait sauter des français.

Et voilà la réaction de Sarkozy quand on lui parle de sa (très fort probable) implication dans ce merdier.
J’allais dire que ces propos ne sont pas cohérents, qu’il a des excuses minables et qu’il cherche à porter l’attention sur autre chose (ah ! si une hirondelle était passée par là…) mais à vrai dire, j’ai cette même impression à chaque fois qu’il ouvre la bouche…

Et comme l’actualité est chargée, si vous voulez la suite, c’est ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s