Scott Pilgrim vs. the World : la BO

Proposé par Stella

S’il y a bien une B.O. et surtout un film qui ne fallait surtout pas rater en cette fin d’année 2010 (ou début 2011 pour ceux qui ont pu avoir un temps de retard) c’est bien celui de « Scott Pilgrim vs. The World » ! (déjà rien que le titre, je trouve que ça en jette)

(aaah, j’entends déjà des cris de joie dans l’assistance, c’est bien !)

Alors pour ceux qui seraient passés à côté du phénomène, qui finalement a été peu , voire pas du tout médiatisé, mais qui a créé un boom assez retentissant parmi la communauté de la bande-dessinée, du jeu vidéo et des geeks (?) (corrigez moi si je me trompe on ne sait jamais), Scott Pilgrim est un personnage de comics à la base. Cette série de 6 volumes écrite et dessinée par Bryan Lee O’Malley nous raconte l’histoire d’un jeune canadien de 23 ans (Scott Pilgrim) qui finit par tomber amoureux d’une certaine et mystérieuse Ramona Victoria Flowers, mais pour pouvoir vraiment sortir avec elle il va d’abord devoir affronter ses 7 ex petits-amis maléfiques… The League of Evil Exes dont Gideon (Louis XIV dans « Marie-Antoinette ») est le créateur et donc le boss (et parce qu’il est accessoirement le dernier ex en date de Ramona). Cette œuvre a été adaptée en jeu vidéo, en série télévisée mais aussi en film, réalisé par Edgar Wright (« Hot Fuzz », « Shaun of the Dead »…), il est sorti le 1er décembre en France mais dans très peu de salle (allez savoir pourquoi).

Ça c’était pour la brève présentation, je laisserais bien à d’autres vous expliquer plus en détail (est-ce qu’il y a des HNR dans la salle ?), mais globalement pour moi qui n’ai vu que le film (en VO c’est mieux en plus) j’ai trouvé ça génial, c’est totalement barré et WTF, complètement con et c’est super drôle ! En plus on retrouve pas mal de références à l’univers du jeu vidéo, et les acteurs jouent super bien.

Enfin ce qui m’intéresse surtout ici c’est la B.O. du film qui est vraiment excellente et qui est bien rock’n’roll ! En effet, Scott fait partie d’un groupe de rock (garage-rock ou punk-rock je ne saurais pas trop dire) à ses heures perdues nommé Sex Bob-omb où il joue de la basse, accompagné de ses amis Stephen Stills (guitare) et Kim Pine (batterie), on peut donc entendre plusieurs morceaux du groupe tout au long du film tels que le très énergique « We Are the Sex Bob-omb » qui introduit bien le film et son univers je trouve, ou encore « Garbage Truck », « Threshold » et enfin « Summertime » qui sont des morceaux bien rythmés, avec un son assez « crade » voire « brouillon » j’ai envie de dire mais qui restent efficaces, complétés par des paroles un peu débiles il faut l’avouer. C’est sur la plupart de ces chansons que Scott affronte les ex de Ramona, ce qui nous offre plusieurs scènes d’anthologie tout au long du film ! Tous les morceaux des Sex Bob-omb sont interprétés par les acteurs jouant les membres du groupe et ont été composés par Beck, qu’il reprend d’ailleurs lui-même et qu’on peut retrouver sur la B.O. donc. Beck a composé également la ballade accoustique du film tout simplement intitulée « Ramona », très douce et très aérienne. Tandis que le thème de « Scott Pilgrim » est interprété par un groupe canadien féminin d’indie-rock nommé Plumtree, et pour terminer sur les Sex Bob-omb on peut retrouver une version 8 bit de « Threshold » (pour rappeler l’univers du jeu vidéo quand même) par Brian LeBarton qui est vraiment bien faite !

Hey salut ! Je suis le petit ami de Juno dans « Juno » ! … Et moi je suis la fille de John McLane dans « Die Hard 4 » !

Dans cette B.O. on retrouve d’autres morceaux composés par le groupe Broken Social Scene qui se cache derrière la formation rivale des Sex Bob-omb, les Crash and The Boys avec par exemple le très court « We Hate You Please Die » ou le très très très court « I’m So Sad, So Very, Very, Sad », court mais bien rentre dedans ! On peut aussi entendre « Anthems for a Seventeen Year Old Girl » de ce même groupe (BSS). Des titres originaux sont également présents tels que « By Your Side » de Beachwood Sparks, « Under My Thumb » des Rolling Stones, « O Katrina! » de The Black Lips, « Black Sheep » de Metric (interprété par The Clash at Demonhead, autre groupe rival des Sex Bob-omb, avec Brandon Routh (Superman) dedans !), « Teenage Dream » de T-Rex, « I Heard Ramona Sing » de Frank Black des Pixies, « Sleazy Bed Track » de Bluetones, ou encore « It’s Getting Boring By the Sea » de Blood Red Shoes.

Voilà donc une B.O. vraiment bien foutue, très réussie, très efficace et énergique mais qui s’alterne également avec des morceaux plus doux, très imprégnée de rock indépendant, et qui permet de découvrir ou de redécouvrir pas mal de groupes ce qui est vraiment cool. Je trouve qu’elle s’intègre vraiment bien à l’univers de Scott Pilgrim et au film. Je vous conseille donc grandement de voir ce film, un peu dans la lignée de Kick-Ass en fait (que j’avais adoré également) et de vous procurer la B.O. ensuite bien entendu ! Jettez-vous dessus c’est un ordre !

We are Sex Bob-omb ! 1,2,3,4 !!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s