Le Don Juan

Parmi nos camarades, on trouve toujours un Don Juan. Celui-ci n’a pas de copine, mais se vide les couilles plus que de raisons avec tout individu féminin consentant répondant à ses critères de choix.

Mais n’est pas Don Juan qui veut!
Pour être un Don Juan, il faut avoir un putain de charisme, de la classe a revendre. Quand un Don Juan entre dans une pièce, on le sent, on le voit, bien qu’il ne cherche pas forcement à attirer l’attention. Le Don Juan a de la culture, et mène souvent une vie de bohème. Il est drôle : après tout femme qui rit, à moitie dans ton lit. Il est beau ou a au minimum un charme fou. Bref, un Don Juan, c’est un peu le Hugh Jackman de nos rêve, sauf qu’on a moyen de le pécho. Encore faut il être dans leurs critères.

Exemple d’approche du Don Juan: Je m’excuse de vous importuner, mais je n’arrivais pas a décrocher mon regard du votre. Auriez-vous quelques minutes a m’accorder?

Exemple de spécimen d’un point de vue physiologique :

Et à cote du Don Juan, il y a les imposteurs. Ceux qui y croient, mais pour qui ça ne marche pas. Car à l’instar du Don Juan, ils font appellent comme les pouffs de bas de gamme, à divers artifices. De la postiche (plutôt des implants, maintenant, merci la technologie) au parfum criard, au look un peu trop excentrique. Bref, le Don Juan aime se faire remarquer. On le voit/sent/entend arriver de loin. Car en effet, le factice, on le repère de loin. Il a souvent le QI d’une huitre en échec scolaire, la poésie de Patrick Sébastien et l’humour de Cauet. Il n’est pas intéressant. Dans le meilleur de cas, il est physiquement motocultable. D’ailleurs il n’a aucun critères de sélection : un trou est un trou, et les femmes/gamines, il les aime vivantes, point barre. Il rentre souvent avec les cruches ivres mortes, car autant être honnête, il a du mal a pécho.

Exemple d’approche du faux Don Juan: Salut, j’adore tes seins, viens boire un verre avec moi et je te ferai visiter ma golf-GTI-Turbo-mes burnes.

Exemple de spécimen d’un point de vue physiologique :

Ou encore, mais là c’est un extrême :

Bref, les Don Juan sont en voix d’extinction alors que les autres sont en voie d’expansion. Sauvez la planète, attrapez les tous et gazez les!
Mais surtout, orientez vous côté Don Juan, et non pas trou d’balle. Respectez-vous, respectez-nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s