Combien d’esclaves… ?

[Le texte de présentation du site est bien. Mais il est en anglais. Du coup, pour éviter de paraphraser pour rien, je vous ai fait une belle traduction un peu libre. Bisous.]

Aussi loin que remonte l’humanité, l’homme achète, vend, asservi d’autres hommes.
Bien sûr, une de nos plus grandes réussites est d’avoir mis fin à ce genre de pratiques horribles. L’homme s’est finalement élevé contre l’esclavage sans mâcher ses mots !
L' »Abolition » ne laisse pas de place pour les compromis.

L’émancipation rend les esclaves libres.

Enfin, c’est ce qu’on aime se dire. Bien sûr, on sait tous qu’il existe encore des conditions de travail largement discutables sur ce sujet. Des ateliers de misère… Mais acheter, vendre, faire du trafic d’êtres humains ? Si ça arrive encore, ça doit être dans des contrées aux cultures très différentes de la mienne.

En fait non. Ce smartphone, ce t-shirt, cet ordinateur,…

« Mais ce sont des marques renommées ! Si elles utilisaient des ateliers qui exploitent des êtres humains, Oprah en serait bouleversée !  »

C’est vrai mais ce n’est pas aussi simple. Le truc c’est que ces marques réputées qu’on aime tellement, elles ne savent pas d’où viennent leurs matières premières. Le coton de ce haut ? Les grains de café dans la tasse de Joe ?

C’est là où vous trouvez les esclaves. Dans les champs. Dans les mines. Au moment de la transformation des matières premières.

C’est la chaîne d’approvisionnement, mec. Et une chaîne qui exploitent plus d’êtres humains qu’à n’importe quel autre moment de l’histoire. Et ils travaillent pour vous, pour toi, pour moi.

Tant pis pour l’abolition.

C’est pourquoi nous souhaiterions vous aider à comprendre votre influence dans l’esclavage. Pas pour que vous culpabilisiez. Pas pour que vous cessiez d’acheter des trucs. Mais pour que vous demandiez aux industries d’ouvrir les yeux sur la provenance de leurs produits.

Ce n’est pas difficile pour eux. Un marché libre devrait être issu de gens libres. Nous travaillons tous pour réaliser un objectif : établir la transparence sur la provenance des produits, des matières premières.

Faites le sondage pour évaluer quelle est votre part dans l’esclavage moderne.

Ensemble, nous allons faire en sorte d’évoluer vers un monde où tout ce qu’on achètera portera un nouveau genre d’étiquette « made in » :

« made in a free world »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s