Les Trois Mousquemerdes

Y’a quelques semaines, je suis allée voir Les Trois Mousquetaires, adaptation du célèbre roman d’Alexandre Dumas père. Et bon… Comme je m’y étais préparée depuis longtemps, c’était en effet merdique.

Mettons tout de suite les choses au clair. Si je suis allée voir ce film, c’est parce qu’il y a Orlando Bloom sur l’affiche, et que quand je le vois je ne peux m’empêcher de réagir comme la jeune pucelle de 13 ans que j’étais. Même encore aujourd’hui. C’est comme ça, je suis faible, très faible… On ne se refait pas, et certains pourront dire ce qu’ils veulent mais HNR jusqu’au bout, j’assume mes goûts. Et puis merde ! Ça faisait 4 ans que je l’avais plus vu au ciné depuis Pirates des Caraïbes 3 donc voilà…

J’aimerais également préciser que je n’ai jamais lu l’œuvre de Dumas et que mon unique référence est celle-ci (qu’est ce que ça cassait des culs !). Donc je préfère prévenir que je n’ai aucune idée de ce qui est vraiment respecté ou pas dans ce film.

Je n’ai jamais vu les Resident Evil, mais on m’a toujours dit que c’était de la merde, et j’avoue que je suis bien tentée de croire ces gens là. Donc sachant que Paul W.S. Anderson était aux commandes je m’attendais effectivement à une cascade d’effets spéciaux en masse, grotesques et inutiles, et à un scenario aussi épais qu’une feuille de PQ. Dommage car le casting à la base est très alléchant !

Casting :

Si on oublie Milla Jovovich, qui ne tourne que dans des bouses depuis quelques années, nous avons quand même droit à l’excellent et au très charismatiqueMatthew MacFadyen pour commencer. L’acteur britannique s’était notamment fait remarquer pour son interprétation remarquable de Mr Darcy dans le film « Orgueil et Préjugés », adaptation du roman de Jane Austen sorti en 2004. Il incarne ici Athos, l’un des Mousquetaires. Nous avons ensuite l’incroyable Ray Stevenson dans le rôle de Porthos, alias le Titus Pullo de cette excellente série qu’est Rome (dont j’ai déjà parlé ici), ou le copain barbu qui ressemble à Gimli dans THOOOOOOR (putain de merde je l’avais même pas reconnu en fait !). Toujours avec les Mousquetaires, nous avons Luke Evans en Aramis, que nous avons pu apercevoir dans le dernier Choc des Titans (référence qui pue certes) MAIS que nous verrons dans – à n’en pas douter – le grandiose Bilbo le Hobbit de Peter Jackson, c’est donc forcément un bon acteur, ou du moins correct. Pour terminer avec les Mousquetaires, nous avons le très jeune Logan Lerman en D’Artagnan, vu dans Percy Jackson : Le Voleur de Foudre. Alors bon, il a un CV assez maigre pour le moment, mais il est peut-être prometteur, en tout cas on peut lui laisser une chance, et puis il a une bonne bouille.

Concernant les méchants, dans le rôle du Cardinal de Richelieu, nous avons tout de même Christopher Waltz, impressionnant dans le dernier Tarantino et pour lequel il avait obtenu un oscar. Accompagné de son second : Mads Mikkelsen incarnant le Compte de Rochefort, le méchant dans James Bond – Casino Royal. Et puis il y a Orlando Bloom dans le rôle du Duc de Buckigham. Donc voilà, on a tout de même un casting qui casse plus de trois pattes à un canard, mais un réalisateur super naze donc au final, ben c’est pourri quand même.

Costumes :

Premièrement, je me dois d’insister sur les costumes, qui sont particulièrement hideux, mais surement pratiques pour régler les couleurs sur son écran de télé. En tout cas j’ai jamais eu autant les yeux qui piquent en matant un film à costume. Et puis c’était surement pas aussi tape-à-l’œil à l’époque. Jugez-en par vous-même :

 


(j’ai pas trouvé de photo en pied, dommage car ça valait le coup !)

Le pauvre Freddie Fox alias Louis XIII a pris très très cher à ce niveau là. C’est simple, on aurait dit une ridicule tarlouze habillée pour la Gay-pride version 17ème siècle. Lui-même jouait comme une tapette finalement, donc bon, quelque part il le portait plutôt bien (et puis faut dire que le doublage français n’arrange pas les choses de ce côté-là). Soit dit en passant, Orlando n’est pas mieux non plus, déguisé en grande folle… D’ailleurs, le mec qui s’est occupé des costumes il s’appelle Pierre-Yves Gayraud, coïncidence ? Je ne crois pas…

Scenario :

Comme je le disais plus haut, l’histoire est creuse, pauvre, vue et archi re-re-vue, et prévisible à mort… C’est aussi du grand n’importe quoi. Les Mousquetaires qui se prennent pour des ninjas, des bateaux qui volent (apparemment ça serait le tout premier prototype de l’aéronef conçu par De Vinci, mais je ne sais pas du tout si c’est véridique), des explosions de partout accompagnées de ralentis toutes les deux secondes, quelques scènes de combat à l’épée (tout de même !). C’est à se demander si c’est pas un mélange de James Bond/film d’espion, de Pirates des Caraïbes et de Resident Evil version Trois Mousquetaires. ça va dans tous les sens, et à la fois on s’emmerde un peu entre les scènes d’action, parce qu’il se passe pas grand chose entre les deux… Des petites touches d’humour plus grotesques qu’autre chose. Et du pseudo-patriotisme français en veux-tu-en-voilà complètement gerbant. Une histoire qui devait tenir en 5 lignes sur un bout de papier. Et évidemment, nous avons le droit à une fin qui laisse automatiquement présager une suite… (en espérant qu’elle ne voit jamais le jour !)

Niveau décors, je dirais que le Paris de l’époque a l’air pas trop mal reconstitué, mais j’émets tout de même une réserve quand à la réalité historique. Parce que le palais du Louvre ressemble beaucoup à Versailles quand même hein… Et j’ajouterais que la musique était pas terrible non plus.


(D’Artagnan/Aramis/Porthos/Athos)

Interprétation :

Concernant l’interprétation, je crois que j’ai jamais vu un film autant bourré de clichés ! Que ce soit l’histoire comme les personnages d’ailleurs. On a D’Artagnan, le jeune premier qui veut faire ses preuves, qui se prend pour un rebelle des bac à sable, un peu trop sûr de lui et qui bien sûr, va tomber amoureux de la première femelle qu’il va croiser (et comme par hasard, la nana c’est pas n’importe qui, c’est la dame de compagnie de la Reine, la vie est vraiment trop bien faite dit donc !). On aura donc droit à quelques belles répliques coulantes de mièvrerie et une magnifique scène d’amour bien niaise, avec la musique qui va avec sinon c’est pas drôle. Athos, le meneur qui devient un peu le héros déchu en quête de rédemption, le mec déçu en amour donc du coup pour oublier il boit, il croit plus en rien et il est fataliste. Porthos, c’est forcément le mec qui va aimer la bonne chaire et les femmes, et qui se bat comme un bourrin tout ça parce que c’est le plus le grand et le plus costaud des Mousquetaires (et surement parce qu’il gueule le plus fort aussi). Et Aramis ben lui c’est le mec religieux et intellectuel, donc forcément en tant que cerveau du groupe, il est calme, réfléchi, lit tout le temps et porte des lunettes. On a l’impression d’avoir vu ce genre de personnage cent fois du coup c’est chiant…

Milady de Winter/Milla Jovovich joue le double agent avec tout le monde. La meuf elle est tellement douée qu’elle arrive à déjouer tous les pièges, même les plus improbables. D’ailleurs c’est tellement gros que ça tient pas la route deux secondes. Le Cardinal de Richelieu n’est pas assez méchant et cruel, franchement Christopher Waltz paraît bien fade à côté de son rôle dans Inglorious Basterds, décevant. Franchement ses répliques manquent vraiment de pertinence. Son homme de main, ben si t’as pas compris à sa gueule que c’était un connard c’est que t’es vraiment con. Le roi Louis XIII… Tellement caricatural, chiant, ridicule, capricieux que t’as envie de le frapper et de lui dire de fermer sa putain de gueule ! Pas du tout crédible. Et rien qu’à voir sa tête de puceau t’as envie de le baffer de toute façon. Et pour terminer, j’ai eu l’impression qu’Orlando Bloom surjouait à mort dans le rôle de Buckingham que ça devenait vraiment soulant à la fin. Faut plus lui donner de rôle de méchant, ça lui va pas du tout.

N’oublions pas en tant que second rôle, le fidèle et bête compagnon des Mousquetaires qui les suit partout, j’ai nommé Planchet (le sosie de notre Karadoc national j’vous jure !!), qui est forcément gros, con, moche, soumis et qui sert à rien. Son rôle à lui : être drôle et ridicule pour apporter la touche d’humour du film. Pas du tout convainquant.

Et puis je sais pas si c’est le doublage français qui fait ça, mais dans l’ensemble c’est quand même très mal interprété je trouve. Ça manque beaucoup de conviction, c’est vraiment à se demander pourquoi certains acteurs se sont embarqués dans ce film moisi… Surement pour boucler les fins de mois difficiles en ces temps de crise…

Pour conclure, ça ne respecte sûrement pas l’œuvre originale, c’est sans doute bourré d’anachronismes et d’erreurs historiques. Je ne crois pas que les personnages soient tels qu’ils sont décrits dans l’œuvre, c’est beaucoup trop caricatural et stéréotypé. Les effets spéciaux sont vraiment gros, inutiles, inappropriés pour ce genre de film. Les scènes d’action sont pas crédibles ni réalistes par rapport à l’époque où ça se passe. Les dialogues puent. Ce film est risible en fait tellement c’est gros. On a voulu faire du Mousquetaires moderne, mais franchement non, ça le fait pas.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s