Les cyber-pouffiasses, comment les reconnaître, comment se les faire

Salut. Une fois n’est pas coutume, je vais encore vous parler d’un sujet de société. Parce que je ne sais plus rien faire d’autre, et parce que ça plaît aux filles.
J’en profite pour dédier cet article à Joanne, et à ma tante Françoise, qui m’a appris à faire des bocaux de foie gras.

Je vais donc vous parler de la cyber-pouffe. Ces filles ont dans le meilleur cas quelques traits physiques potables, des appareils-photos ou des web-cams, et une connaissance plus ou moins bonne de photoshop, mais surtout des éclairages ou des angles avantageux. Elles ont souvent beaucoup trop d’estime pour elles-mêmes et se font railler dans la cour du lycée, car en effet, même si elles postent des photos canons d’elles tous les jours (ou presque) sur FB, elles restent souvent assez laides IRL.

La cyber-pouffe ne prend que des photos d’elle maquillée. Elle évolue dans le milieu salle de bain, le milieu chambre, le milieu chiottes du bahut, pour ne citer que les plus courants. Elle affectionne beaucoup les miroirs. C’est une pro du DuckFace, de la pose, et de la photo à bout de bras.

Ce sont des proies faciles, pour vous, messieurs, car, grâce à quelques compliments bien placés, et bien tournés, vous aurez l’occasion d’y tremper facilement le biscuit. Et comme je suis sympa, je vous donne des pistes.

Alors, on va lister quelques clichés.

D’abord, la grosse qui ne s’assume pas
Elle cherche à appâter le chalant tant bien que mal à grand coups de toshop, de poses aguicheuses, et de sous-vêtements sexys. La pauvre n’a pas compris qu’il y avait une pléthore d’hommes qui aiment les filles en chair autant, ou plus que les autres, et que la beauté n’est pas une affaire de poids.(J’en parlerai dans un prochain article.
Si tu aimes les grosses, n’hésites pas à m’écrire pour témoigner, c’est anonyme. L’onglet « contact » est pas là pour faire joli.)

La fille au miroir
On note la pose trois quart, les cheveux bien lissés, le sourire crispé, et le nokia C3 (ça veut dire qu’elle est trop pauvre pour avoir un Ipute ou un Blackbécasse). Elle pose donc devant un miroir bien éclairé. Elle ne laisse rien au hasard. Notez qu’elle porte la chaîne se son big-love Kévin, en CAP chauffeur poids-lourd et heureux titulaire d’une moto-cross de 50cc et le collier de sa Bestaah Mélanie qui la soutient à chaque instant par texto. Celle-ci commente d’ailleurs ses photos par un « T Tro belle BB » ou un « TRO JOLiE <<3 » à coup sûr.
Si elle est célibataire, il suffit d’avoir le permis et une coupe tecktonik pour la choper.

L’émo sur le retour
Celle-là, c’est ma préférée. Elle complexe beaucoup sur son physique alors que mis à part ses goûts vestimentaires de chiotte, elle est potable. Elle a une coupe de cheveux ignoble qu’elle s’évertue à entretenir, et elle a des cyber-potes par centaine sur Myspace. Elle écoute du Metal parfois, comme My Chemical Romance (kikoooooou?!) ou Panic at the Disco. En général, elle n’a aucune culture musicale et cinématographique. Elle considère Requiem for a Dream comme un chef-d’oeuvre. Elle est hyper rebelle et en marge de la société, si bien qu’elle ne se drogue pas, qu’elle ne fume pas ou ne boit pas, elle fait le mur pour aller voir sa sistaah et qu’elle prend des photos d’Oréos et de Pago framboise avec son réflex à 400e payé par son papa. Sa vie est vraiment merdique, et elle est incomprise. Elle adore poser dans les parcs d’enfants.
Si t’as envie de serrer une meuf comme ça, inventes toi un peu de mal-être, joues la confession, et ça passera sans lubrifiant.

Mélanie S. , alias « Bouledogue »
Non, j’sais pas comment elle s’appelle, mais elle ressemble à Boul’, une fille qui était dans mon lycée. Même coupe, même tête, même talent pour réaliser le combo miroir + pause + fond de teint + flash , ce qui donne une photo où on voit son corps à son avantage. Mélanie était un tronc, et cette fille aussi. (pas de seins, pas de hanches, pas de fesses rebondies.) Boul avait une beau dégueulasse et des goûts vestimentaires atroces. Elle s’habillait dans un magasin de campagne jacky-fashion, comme la fille sur la photo. Après tout, c’est peut-être elle.
Attends le bal de Bois d’Amont  pour pouvoir la niquer dans les chiottes, ou dans ta Saxo.

Miss NB
En fait, cette fille a une peau vraiment trop dégueulasse, alors elle ne poste des photos d’elle qu’en noir et blanc. Si elle a le visage dégueulasse, elle abusera aussi de la luminosité, pour cacher ses traits. Tu ne reconnaîtras jamais cette fille dans la vraie vie, tant ses photos ne lui ressemblent pas. Tu ne reconnaîtrais même pas ses vêtements.
Elle, par contre, elle n’est pas praticable.

La fille qui devrait arrêter
Les cyber-pouffes sont assez jeunes en général, mais elles vieillissent… Et ça fait mal.
Si tu lui dis « CC MADEMOISELLE », tu devrai pouvoir la serrer.

La modèle amateur
Elle se fait shooter par des blaireaux sans talents. Elle fait facilement vulgaire sur les photos. Elle flood en parlant de ses potes artistes et de ses projets de « photos parlant des rapports qui peuvent exister entre une femme, d’une part, et un animal, d’autre part ». Là, j’en ai mis une habillée, faut pas déconner. Cette fille n’a vraiment AUCUN sens de l’esthétisme. C’est dommage, il y a dans le lot des nanas qui ont un réel potentiel.
En tous cas, si t’as un réflexe, tu peux la baiser.

Voilà quelques exemples de la faune que l’on trouve sur l’Internet. C’est triste. Mais c’est la vie.

BISOUS SUR VOS CULS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s